NOS BALADES

2023



Mercredi 24 mai

 

Sortie en Suisse,                                                                                                                                                                              Au programme, Rando depuis Meiringen.

Les chutes du Reichenbach (Reichenbachfall)  sont une série de chutes d’eau sur le Reichenbach, un affluent de l'Aar, près de Meiringen dans le canton de Bern en Suisse.                                                                                             D'une hauteur de 250 mètres, elles sont accessibles par un funiculaire.                                                                          

Le village est situé dans le Haslital dans l' Oberland bernois, à six kilomètres au sud-est de Meiringen , séparé de celui-ci par les gorges de l'Aar.                                                                          

Rando vers Innertkirchen (déjeuner), la localité est le point de départ du glacier du Trift (Gadmen) près de Gadmen et du Rosenlauigletscher via Meiringen ou via le sentier de montagne jusqu'à la Dossenhütte . Le Gental appartient également à Innertkirchen , au bout duquel l' Engstlenalp avec le Engstlensee est situé.

 

Visite des gorges de l’Aar qui sont une merveille naturelle de 1400 m de long et de 200 m de profondeur.  Un parcours d’environ 45 minutes, composé de tunnels et de passerelles, a été aménagé pour faciliter et rendre la visite possible en toute sécurité de ces gorges imposantes.  

 Les gorges de l’Aar se situent dans la vallée de l’Hasli, dans l’est de l’Oberland bernois.

 

La vallée de l’Hasli figure parmi les plus grandes vallées transversales du massif des Alpes. Elle s’étend du Grimsel au lac de Brienz. Le fond de la vallée inférieure est séparé de la vallée supérieure par une imposante barre rocheuse appelée la Kirchet. En plusieurs dizaines de milliers d’années, l’Aar a érodé la falaise de calcaire de la Kirchet et façonné des gorges qui, par endroits, mesurent seulement un à deux mètres de large.     

 

Très belle sortie. Un grand merci à Michel pour l’organisation de cette superbe journée dans magnifique région.

 

 



Samedi 20 mai

Rencontre tri-nationale

 

C’est avec un immense plaisir que nous retrouvons nos amis randonneurs Allemands du « Schwarzwaldverein Weil am Rheim » et Suisses « Wanderwege Beider Basel ».  Cette rencontre organisée à tour de rôle, marque d’une longue amitié entre nos trois associations, est renouvelée chaque année avec plaisir.                                                                                                                                                             

Cette année nous rejoignons nos amis du Schwarzwaldverein qui nous accueille dans le Bade-Wurtenberg.              Nous nous retrouvons pour Une marche commune au départ de Lörrach-Haagen.                                                            Pour les marcheurs les plus alertes, un parcours de 9 km partant en direction des hauteurs de Wittlingen, d’où nous rejoignons le groupe qui a opté pour le petit parcours de 2 km avec visite des ruines du château de Rötteln.      La visite vaut le détour, le paysage panoramique, tout simplement magnifique

C’est tous réuni que nous redescendons sur Haagen, ou nous attend un repas convivial a la Alten Haagener halle.    Après rendez-vous pris pour l’an prochain à Ferrette, nous quittons nos amis randonneurs d’au-delà des frontières

 

Le château de Rötteln, une des plus grandes ruines médiévales du Bade-Wurtenberg. Elle occupe l’extrémité d’un éperon rocheux long de 300 m et large de 30 m.                                                                                                                   

Le château domine la ville de Lörrach et, du haut de ses tours, la vue englobe la Forêt-Noire, le Jura Suisse, le sud de l’Alsace et les Vosges.                                                                                                                                                             

La première mention de Rötteln apparait en 751 dans une charte de l’abbaye de St Gallen qui y mentionne la présence d’une église. Ce n’est qu’en 1102 qu’un certain Dietrich Von Rötteln obtint un baillage de l’abbaye St Alban de Bâle.  En 1147, un comte de Rötteln fut cité comme participant à la 2ème croisade.                   

Le château fut mentionné pour la première fois en 1259. Il appartenait alors à Konrad 1er Von Rötteln en 1315, Lintold Von Rötteln transmit le château à son neveu le Markgraf Heinrich Von Hochberg-Sausenberg. 

Durant la guerre de trente ans (1618-1648), le château fut occupé alternativement par les troupes impériales et par les troupes Suédoises. En 1678, le château fut détruit par les troupes Françaises aux ordres du maréchal Crequi, lors de la guerre franco-hollandaise.

La destruction fut parachevée en 1689 par les Français sous le commandement de Puycieulx, qui rasèrent le bastion. Depuis 1926 une association restaure le château. 

 



Mercredi 10 mai

Ötlingen (Allemagne)

 

Nous démarrons notre randonnée au Lindenplatz à Obertüllingen avec un splendide panorama sur le triangle frontalier.                                                                                                                                                      

Après une belle explication de Jean-Paul sur l’histoire de la région nous poursuivons notre balade vers Ötlingen à travers des vignobles, des prairies et des vergers. Nous avons flâné un peu dans les ruelles de ce village typique du pays de Bade.                                                                                                                                        

Le village mérite vraiment le détour pour ses œuvres d’artistes contemporains exposées en plein air et pour son salon de thé Inka où l’on peut découvrir une tapisserie panoramique Las Incas datant de 1819, tapisserie provenant de la manufacture Dufour et Leroy (malheureusement le salon est fermé le mercredi). La galerie d’art en plein air est à l’initiative de Gerhard Hanemann. L’idée a germé lors de son voyage à Casoli, village italien connu pour ses fresques murales.                                                                                                                                           

Le premier vernissage a eu lieu en octobre 2007. Nous avons admiré quelques peintures, sculptures sur les murs et dans les jardins des maisons. Nous avons fait un arrêt devant la Dorfstube.                                                       

Ce musée de la vie rurale a été créé en 1990 dans une maison à colombages vieille de 400 ans. Depuis 2001, dans le village attenant se trouve une ancienne forge en état de fonctionnement et une écurie pour petits animaux.  Ensuite direction Tüllinger Berg avec un arrêt à la Daurhütte d’où nous avons une très belle vue sur le château de Rötteln et de Lörrach. Le château pourra être visité lors de la sortie tri national du 20 mai 2023, il a été construit dans sa forme actuelle en 1356 après le tremblement de terre de Bâle.                                                                  Nous avons ensuite longé la lisière de la forêt où de nouvelles perspectives, sur Lörrach et le Wiesental, s’offrent à notre regard à chaque instant.  Nous voilà déjà revenu à notre point de départ.

 

 

Merci à Fabienne, Gaetane et Jean Paul acteurs de cette agréable sortie ludique et culturelle

 



Mercredi 03 Mai
MULHOUSE. Le circuit des 3 canaux. La Filature.

Pour cette 7eme sortie à Mulhouse nous partons découvrir le Nouveau Bassin, le canal de jonction et le canal du Rhône au Rhin avant de parvenir à la Filature après avoir traversé le quartier du Nordfeld.
Le tram nous mène jusqu'à la Porte Jeune où sur l'emplacement t de la Dantscha il y a 3/4 de siècle se trouvaient d'innombrables usines textiles.
La Tour de l'Europe construite en 1972, puis en 1996 la Place de l'Europe avec son parvis, transformaient peu à peu ce centre-ville avant que le Nouveau Centre Commercial actuel ne fige le lieu.                                  Nous accédons au Nouveau Bassin ancien port fluvial transformé en une oasis renaturée embellie par un imposant jet d'eau.
Par l'allée William Wyler nous parvenons à l'extrémité du Bassin où s'observe la résurgence de l'Ill à l'issue de son parcours souterrain.
Le Canal de Jonction est côtoyé sur un ancien chemin de halage jusqu'au Canal du Rhône au Rhin avant que notre circuit nous fasse atteindre la Filature, ce haut lieu culturel de Mulhouse.
La visite guidée rehaussée par les connaissances de nos guides Edwige et Marine nous fait passer par les loges, les coulisses, la fosse, la salle de répétition de l'orchestre Symphonique, et enfin la Grande Salle de spectacle.
Une après midi de découvertes surprenantes s'achève.
La Ville a encore dévoilé des charmes cachés.

Au retour, le pot de l’amitié fut apprécié par tous.

 

Un grand merci à Yves pour cette énième découverte de Mulhouse.

Merci également à Sylvie qui nous à rejoint depuis la cité Phocéenne.

 



Mercredi 26 avril 

 

Wolschwiller.

La région frontalière, cette partie très attractive de notre secteur, au pied du Raemelsberg, promenade toujours appréciée.

Aujourd’hui nous partons en direction de Bourg et villages environnant.

Bourg est une commune suisse qui se trouve sur une colline, dans la vallée du Leimental, à la frontière française. Tout autour du village, en hauteur, on trouve les ruines des châteaux forts de Schönenberg (construit en 1230 et détruit en 1356) et d'Alt-Biederthal, (construit en 1168 et abandonné au XIIIe siècle). Plus à l'est se trouve le château de Bourg, construit en 1250, transformé après 1600 et toujours occupé de nos jours.                     

La balade est agréable, un clin d’œil dans une autre époque, un paysage encore préservé, tout est réuni pour passer une magnifique journée.

Retour à Wolschwiller ou Marie Paule et Claude nous accueillent pour le pot de l’amitié.                    

Un grand merci à eux pour cette belle virée.                                 



Mercredi 19 avril

 

Thann, le col du Grumbach, le bois de Baerenthal

 

Thann au cœur du Parc Naturel Régional des ballons des Vosges, les forêts qui entourent la ville offrent de multiples possibilités de découvertes pédestres.                                                             

 

Au départ du parking Kattenbachy. Nous montons vers le vignoble et la Croix du Rangen, c’est la 1ere pose point de vue.
Nous prenons le sentier jusqu’à la "Waldkapelle". Après avoir fait la photo de groupe, courte descente puis grosse montée jusqu’au Chalet "Becherkopf" ou nous avons pique-niqué dans une très belle ambiance bien au chaud,
Une personne du Club Vosgien de Thann d’on nous avons fait la connaissance, nous a gracieusement préparé et chauffé ce chalet, grand merci à lui). Après ce bon moment, et une petite demi-heure de marche et arrêt au Chêne Wottan. Très belle vue sur la vallée et au loin le Sundgau ainsi que la Forêt Noire.
Retour par le col de Grumbach, les ruines du château de l’Engelbourg connu sous le nom de « l’œil de la sorcière ». Surplombant la ville, le site nous offre pour le plaisir de tous, une dernière belle vue sur la ville et sa belle Collégiale nichée en son centre.                                                                                                                           Il est temps de rejoindre le parking.

Un grand Merci à Philippe et Simone d’avoir guidé le groupe depuis le départ d’Altkirch.

 

 

Merci à Norbert et Josiane pour l’organisation de cette belle balade

 



 

Mercredi 5 avril

La balade des étangs, par une magnifique journée printanière.                                   

C’est au Neuherrenweiher que notre groupe entame ce parcours bucolique, sous la houlette de Gaby improvisé guide pour l’occasion.                                                                                                                          Tout au long du parcours les participants, nombreux, profite de cette nature sauvage, de ses plantes et faunes aquatiques. Brudungsweiher, Stoffelsweiher et Donisweiher, étangs au caractère sauvage et préservés.         

Le Sundgau se caractérise par de nombreux étangs : plus de mille au total.                                                        Les premiers étangs datent du XIIe siècle. Ils ont été creusés par des moines cisterciens de l’abbaye de Lucelle qui y élevaient des carpes pour remplacer la viande en période de carême.

La balade se poursuit sur le parcours balisé C.V. vers le Rehhof, ou en chemin nous découvrons les œuvres du paysagiste local. En traversant la D463, nous retrouvons le sentier balisé qui nous mène à la Pfifferkapelle où une photo de groupe s'impose.                                                                                                                              Nous traversons  Bisel par la rue de la forge et repartons à droite vers une grande ferme avant de reprendre, par la forêt, le chemin menant au Neuherrenweiher.                                                                                               Nous échangeons autour d'une table avec un goûter bien mérité. Merci à Gaby de m'avoir épaulée


Merci à Patricia pour l’organisation de cette belle balade



Mercredi 15 mars

 

Balade à Luemschwiller, commune du Sundgau, terre de collines agricoles et forestières.        

Départ de la salle des fêtes, par une journée printanière, les participants nombreux se dirigent  vers la chapelle de Notre Dame des Neiges                                                                          

Chapelle de Luemschwiller, une des deux seules en Alsace à porter ce nom. Elle date du XVème siècle a été restaurée en 1621, consacrée en 1623.                                                              

Puis c’est en direction la forêt de L'Altenberg que continue la balade. Un petit arrêt à la vierge du Paulrath avant de rejoindre l'étang de Zillisheim. Un arrêt s’impose, le paysage est magnifique.            Le groupe repart en direction du site historique du Grand Canon.                                 

Le Grand Canon de Zillisheim est un canon de marine appelé « Langer Max ». Installé au  cœur de la forêt de Zillisheim entre 1915 et 1916, l’armée allemande le destinait à tirer sur Belfort et la vallée de Saint-Amarin. Et en octobre 1916, il a disparu mystérieusement de la forêt de l’Altenberg. À présent, on peut encore voir ce qui reste de l’installation de surface.                                                       

 

Retour par la maison forestière, chemin principal d'Illfurth pour déboucher sur les hauteurs de Luemschwiller.                                                                                                                                            Merci à Pascale et Suzanne pour cette belle virée et le pot de l’amitié.

 



Mercredi 08 mars

 

 Werentzhouse, un Amour de village   Walchenberg, Chêne remarquable, Muespach et retour via le Willerhof avec la visite des Moulins à grains Litzler et Lachat ainsi de l'huilerie (D'Eli) Holler ! Et pour clôturer cette belle journée, un moment de convivialité avec le repas tiré du sac !

 

Merci aux organisateurs   Raymonde, Joëlle et Gaby  pour cette journée instructive



Mercredi 22 février

 

Sortie surprise au départ de Werentzhouse, commune traversée par l’Ill.                                         

Son écusson qui représente un bâton de pèlerin doré avec y suspendu une coquille Sain-Jacques                              Ceci nous oriente vers Saint Jacques patron de Bouxwiller, dont la paroisse dépendait jusqu’en 1820  Ces armoiries datent de la fin XVIIe siècle.

 

 Aujourd’hui ce n’est pas sur les traces de Saint Jacques que partons mais vers Luppach, Vieux Ferrette et Durmenach par les mélèzes. Nous rejoignons notre point de départ en empruntant la piste cyclable reliant Durmenach à Bouxwiller. 

Merci à Gaby pour cette balade agrémentée d’un moment convivial. 

 



 

 

Mercredi 15 février

 

Marche surprise autour de Buschwiller et Wentzwiller                                                                                         

Ces villages frontaliers avec la suisse qui font partie de l'aire d'attraction de Bale - Saint-Louis ne manque pas de charme. Ces communes se trouve dans la région historique et culturelle d’Alsace.                                                     

La journée ensoleillée quasi printanière est propice à une balade découverte du patrimoine de l’endroit.                    L’incontournable Chemin de Croix menant au Trois Vierges, le golf de Hagenthal à proximité et j’en oubli

De quoi occuper agréablement l’après-midi. Merci à Roger et Claudine pour ce moment ludique.                                                               



Jeudi 26 janvier

Sortie raquette dans les Franches Montagnes, organisé par Roger et Marie Thérese

 



Dimanche 22 janvier

 

Les balades reprennent, les randonneurs se retrouvent à Durmenach place de la Mairie.                                  

Jean Luc est présent, il adresse ses vœux aux participants et leur souhaite une agréable balade.                                                   

Nous voilà parti vers les Mélèzes du Kuewald et ses sentiers ludiques qui allient nature et curiosités.

La neige est au rendez-vous, le paysage est magnifique. Au long du parcours, nous croisons les grands mélèzes,     le gros chêne.                                                                                                                                                                   

Mais n’oublions pas le Silber Brénala (Fontaine d’argent) dont le sable si fin servait au personnel des familles aisée juives à polir l’argenterie.                                                                                                                                              

Bel après-midi et revigorante balade. Merci à Pierrot et Paulette pour cette belle mise en jambe.                         

 

Vous pouvez retrouver l’histoire de ce village particulier sur le site          

 

 http://tzundel.chez.com/durmenach/histoire/1900_1960/1900_1940.htm

 



2022

Dimanche 11 décembre

 

 

C’est à Ferrette que nous randonnons aujourd’hui.                                                                                                   

Ville connue pour son histoire, son Château, ses contes, surtout ses sentiers que nous pratiquons toujours avec plaisir.        Quoi de plus beau que de terminer l’année par une balade dans la neige.   

                                                                             

Cette ultime marche de l’année dans le paysage hivernale fut fort appréciée. Pierrot et Paulette, promu guides pour cette balade ont emmené le groupe sur les hauteurs de la ville, tandis que Jean Luc et Fabienne se préparait activement à recevoir le groupe à son retour.                                                                                                                                                                    Il est bien dit qu’après « l’effort le réconfort » boissons chaudes, Manala, Kouglof, et autres gourmandises attendaient les marcheurs au retour.                                                                                                                                                                                L’année est clôturée, nous retrouverons en 2023.                                                                                                                                      Un grand merci à nos hôtes et organisateurs, Jean Luc et Fabienne pour ce bel après-midi dans la convivialité  

 



Mercredi 16 novembre

 

Oberlarg est aujourd’hui notre point de départ.                                                                                              

Nous nous dirigeons vers les hauteurs et empruntons le chemin des Bois au pied du Rocher de la Sorcière.                                    En chemin le Chêne géant d’Oberlarg vaut un petit détour.                                                                                                                Mais voilà…. Du haut de ses 500 ans ce chêne pédonculé essaye tant bien que mal de résister au temps qui passe.     Ce vieux bonhomme décline rapidement.

Notre balade continue vers les ruines du Château du Morimont. Son histoire est riche et mouvementée.            

Le château du Morimont est mentionné pour la première fois en 1183, est attesté en 1271 quand le comte de Ferrette en fait oblation à l'évêque de Bâle.                                                                                                              

Tout comme les châteaux de Ferrette et du Landskron, le château du Morimont passe sous possession des Habsbourg et son histoire se confond avec l'Autriche antérieure.                                                                                  

Il est détruit par le tremblement de terre de Bâle en 1356 et ce sont les Morimont, vassaux des Ferrette qui le reconstruisent dont Pierre de Morimont en sera le plus illustre seigneur. Celui-ci le transformera en une forteresse adaptée aux armes à feu. Après la mort de Jean-Jacques de Morimont, entre 1533 et 1538, la famille connaissant des difficultés financières le vend aux comtes d'Ortenbourg-Salamanca en 1582.

Lors de la guerre de Trente Ans, il est occupé, en 1632, par les Suédois puis totalement détruit par les Français le 2 avril 1635. En 1641 le roi Louis XIV en fait don à la famille de Vignacourt qui le conserve jusqu'à la Révolution puis le vend au chancelier danois Frederik Ahlefeldt.

En 1792, les révolutionnaires le déclarent bien national. Il est acheté par Joseph Bruat, juge au tribunal civil de Altkirch.

En 1808, il est racheté par Aaron Meyer, de Genève. Le château devient le lieu de mémoire du Jura et de la province du Sundgau.

En juillet 1826, le château de Morimont entre dans l'histoire du canton du Jura. Xavier Stockmar, Olivier Seuret, Auguste et Louis Quiquerez s'y retrouvèrent et ils firent le serment de « délivrer le Jura de l'oligarchie bernoise ». Cet acte fut le point de départ de la lutte qui mena en 1979 à la création de la République et Canton du Jura, 23e canton suisse.

Le château a servi de carrière de pierre jusqu'en 1864 date à laquelle Auguste Quiquerez dirige des travaux de restauration. En 1870, la famille Viellard, riches manufacturiers originaires de Morvillars dans le Territoire de Belfort achetèrent le domaine qui leur appartient toujours. La conservation du site est assurée par le Conseil général du Haut-Rhin qui y effectue des travaux de restauration actuellement en cours.

Agréable après-midi, merci à tous venus de près ou de loin participer à cette balade dans le Sundgau.

 



Dimanche 09 octobre 

Le Jura Suisse

 

Ballade au départ de Courrendlin, commune  se situant dans la vallée de la Birse, à 4 km à vol d’oiseau, au sud de Delémont, à la sortie de la cluse de Choindez. Son territoire s'étend de la plaine de Delémont, à 436 m d'altitude.

Merci aux guides Roger et Marie Thérèse pour le dépaysement.

 



Mercredi 05 octobre 

 

Randonnée au pays Rhénan, Canal de Huningue, Grand Canal d’Alsace, Ecluses et Vieux Rhin

 

Le canal de Huningue reliant Huningue à Niffer. Les écluses ne sont plus opérationnelles, mais le canal est navigable depuis Niffer jusqu'à Kembs, où se trouve un petit port de plaisance.

Le canal est alimenté en amont par le Rhin. Il se termine à l'embranchement de Niffer d'où on peut rejoindre directement le grand canal d'Alsace et le canal du Rhône au Rhin.

 

En partant de Kembs Loechlé, nous avons emprunté la piste cyclable qui longe le canal de Huningue jusqu'à Rosenau. Nous avons traversé Le village pour se diriger vers la rive gauche du Grand Canal d'Alsace. Nous poursuivons notre marche en direction du barrage hydro-électrique et arrivons sur le site des écluses de Kembs. 

A ce stade, c’est la mi-parcours.   

C'est sur ce site que nous avons déjeuner dans une brasserie, dans une ambiance amicale.                                            En début d'après-midi, nous avons traversé le Grand canal d'Alsace devant les écluses.

Nous arrivons sur l'île du Rhin, zone protégée faisant partie de la Réserve naturelle de la Petite Camargue Alsacienne. En empruntant un ancien sentier de halage, nous avons pu admirer la barre d'Istein : formation rocheuse avec ses petits rapides, formés par le temps et l'érosion, au beau milieu du Rhin naturel.

Pour le retour, nous avons rejoint la berge droite du Grand Canal d'Alsace direction les écluses d'où nous avons observé le passage de péniches

Belle Balade au bord de l’eau. Merci à Patricia pour cette belle journée

 

 



SEPTEMBRE 2022  SEJOUR DANS LES DOLOMITES

Jour 1 : Col du Maurerberg


Jour 2 : Sur la route alpine des Dolomites. 

 

Lac de Toblach et Misurina,


Jour 3 :  Sur les hauteurs du Kronplatz, 



Jour 4 : Les hauteurs du Gitschberg

 



Jour 5 :  La dernière randonnée du séjour dans les Dolomites  

Montée au Strudelkopf par la Plätzwiese et la Dürrensteinhütte




                                                   Un grand merci à Michel Wittig


 

Mercredi 14 septembre

 

Après la découverte en 2016 depuis la Route des Crêtes du Monument National du Vieil Armand, avec sa crypte, l’Autel de la Patrie et la Nécropole, au tour cette fois, à partir du Hirtzenstein, d’arpenter le versant sud de « la mangeuse d’hommes » enjeu tragique du conflit de 1914-1918.

 

Par un temps encore clément le groupe de marcheurs courageux s’attaquait à la longue ascension de la tranchée allemande Suisse Lippique et de la tranchée finale de l’échelle des Anges.

La Croix sommitale se dressait enfin devant nous au milieu du champs de bataille.

 

La pluie jusque-là compréhensive nous accompagnait brusquement dans notre descente dans les tranchées allemandes vers le Monument du 152e RI , puis vers la Cantine Zeller à l’heure de midi.

L’accueil chaleureux allait ponctuer cette belle journée de mémoire au caractère sportif.

Merci à Paulette Herr.

 

Merci au guide Yves pour cette belle et intéressante Rando

 


Mercredi 07 septembre

Au programme aujourd’hui Thann – Col du Teufelsgrund – Zuber                                                                                                          

Thann, située dans le sud-ouest du département du Haut-Rhin, à l'entrée de la vallée de la Thur, point de nombreux départs de randonnées.

 

(Historiquement, la ville de Thann s’est développée à la suite de l’installation d’un péage à l’entrée de la vallée de la Thur par les Comtes de Ferrette, une des trois grandes familles de la noblesse alsacienne descendant de Charlemagne. Les ruines de leur château dominent toujours la ville : c’est l’Engelbourg appelé aussi « Œil de la Sorcière »)

Notre groupe se dirige vers le Col du Teufelsgrund. La randonnée ombragée nous emmène sur les hauteurs.        De là, un panorama impressionnant s'étend vers la plaine d'Alsace et le Jura Suisse.                                                      Nous continuons vers la vue Zuber et le chalet à proximité propice à une halte. Superbe vue sur le Grand ballon. Belle balade.  Merci aux guides Norbert et Josiane

 


Dimanche 04 septembre

140ème Anniversaire du C.V. Jura Alsacien de Ferrette

 

Mot du président Jean-Luc Blauel

 

Jean Luc souhaite la bienvenue à tous et tout particulièrement à Madame Drexler, sénatrice et conseillère départementale, à Madame le Maire de Bettlach.

Aux anciens, aux membres du comité et à tous les présents.

 

Le C.V. à 150 ans, créé en 1872, il est reconnu d’utilité publique en 1879.

Notre association a vu le jour 1882, fondée par M. Biffé. Nous étions la 28ème association à adhérer au Club Vosgien.     

Aujourd’hui, forte de 200 membres, elle entretien 300 km de sentiers, organise des sorties et des séjours.

Réalisation en cours : sentier découverte à Werentzhouse.

Projet : abri pour randonneurs à Ferrette.

 

Depuis sa création jusqu'à ce jour quatre valeurs fondamentales nous réunissent

- l'attachement très puissants à notre région 

- l'envie de partager par le biais du balisage et l’équipement de cette région

- la convivialité

- l'écologie (mot inconnu en 1872 mais déjà présent par le biais de l'amour de la nature)
L'écologie représente un des plus grands défis pour l'avenir et concernera de plus en plus notre association.
Problèmes climatiques, plantes invasives, sur fréquentation de nos massifs, vivre ensemble des différents utilisateurs de la forêt...

 

Nous devons rester confiants en l'avenir et poursuivre notre travail.

Vive le Jura Alsacien

 

Vive le Club Vosgien

 


Mercredi 24 août

 

C’est à proximité du Cesarhof que nous partons à la découverte des sentiers de la Porte du Sundgau.                                            Le parcours est agréable et la forêt magnifique. Le but de notre balade est essentiellement, le lieu de culte des Trois Vierges.      Ce lieu serait également un vestige du « Village perdu » de Munchendorf, un autre lieu très intéressant de cette région, situé dira-t-on sur une colline entre Hagenthal-le-Bas et Folgensbourg. On le nomme « village perdu » car celui-ci a été ravagé par les guerres et la peste et demeure aujourd'hui un grand mystère.

Au long de ce parcours nous foulons un tronçon de la voie romaine, n’oublions pas le lointain passé de l’invasion romaine de notre région.                                                                                                                   

Le Sundgau possédant une position stratégique (situé entre Vosges et Rhin), il fut traversé par plusieurs routes romaines.            La « Route du Jura » est une voie romaine venant du Pays de Porrentruy, longeant les premiers chaînons du Jura par Courtavon, Koestlach, Vieux-Ferrette, Bouxwiller, Oltingue, Hagenthal et Hégenheim avant d’aboutir dans la région bâloise.                                                                                                                                      

Au bord de ces routes se développèrent des constructions souvent groupées. Ainsi, la colonisation romaine se retrouve aujourd’hui encore dans les noms de certaines localités. Les toponymes terminés en WILLER seraient autant d’habitats colonisés par les Romains.                                             

 

Hormis la riche histoire de notre région, la rando sous la frondaison luxuriante fut apprécier, merci à tous les participants pour cette journée dans la bonne humeur.     

                          


Dimanche 07 août

 

Cette randonnée, au départ de Rimbach nous emmène au Lac des Perches, aussi appelé Sternsee.                           Ce lac se niche au fond d'un cirque glaciaire très encaissé, sa naissance résulterait de phénomènes volcaniques.  

La montée est rude, mais l’effort est récompensé. Le sentier serpentant dans les bois nous mène sur une chaume d'où l'on a une très belle vue sur la vallée de la Doller et même les Alpes par temps clair.                                                  Accessible uniquement à pied ce site reste très préservé et plusieurs sentiers de randonnée permettent d'y arriver.                                                                                                                                                                                              La balade en sens inverse est tout aussi difficile, nos pieds sont quelque peu malmenés, mais le souvenir de cette escapade, des beaux paysages et la bonne ambiance nous font oublier le reste.                                                                  Merci à Pierrot et Paulette pour cette belle journée.


 

Mercredi 27 juillet

 

Circuit du Sundgau : Balschwiller – Gildwiller

Notre randonnée, au départ de Balschwiller, nous mène à Gildwiller.                                                             

 

En traversant le bois, une clairière nous offre une belle vue sur le ruisseau Soultzbach, qui prend sa source à Mortzwiller et finit sa course dans la Largue à Eglingen.                                                                                                       

Nous longeons les villages de Falkwiller et Hecken, puis empruntons un petit tronçon du GR531 nous menant à Gildwiller, petit village de 289 habitants, qui appartenait à la Seigneurie de Thann sous l’Ancien Empire.

 

Nous empruntons le chemin de croix menant à l’église de « Gildwiller les Monts »                                                          (Chemin de Croix (1934) de facture moderne (Jugendstill). Les encadrements en pierres reconstitués proviennent d’un atelier de Ribeauvillé et les tableaux émaillés sont la création d’une entreprise de Soufflenheim).                   

Avant 1832 le chœur de l’église était orienté vers l’ouest . Suite à l’incendie pendant la guerre de 1914, l’église a été reconstruite en 1918 et la nouvelle nef et le chœur ont été inversés.                                                                

 

Sur le chemin du retour nous découvrons la fontaine Saint Morand. En 1105, Le moine St. Morand fut appelé à diriger le prieuré d’Altkirch. Après sa mort en 1115, sa canonisation et de nombreux miracles obtenus auprès de son tombeau à Altkirch, il a été considéré comme le patron du Sundgau.                                                                                    Lors de ses pèlerinages à Gildwiller il allait se désaltérer à cette source. En 1905, on aménage la fontaine avec la statue de St. Morand en fonte tenant dans la main gauche un bâton de pèlerin.                                                                      

Nous rejoignons notre point de départ avec la tête pleine d’informations intéressantes sur St. Morand.      

Toujours la riche histoire de notre Sundgau ……….

 

Merci à nos guides, Suzanne Goetz, Jeannette Vonesch et Pascale Muller pour cette agréable balade.