2022

Dimanche 07 août

 

Cette randonnée, au départ de Rimbach nous emmène au Lac des Perches, aussi appelé Sternsee.                           Ce lac se niche au fond d'un cirque glaciaire très encaissé, sa naissance résulterait de phénomènes volcaniques.  

La montée est rude, mais l’effort est récompensé. Le sentier serpentant dans les bois nous mène sur une chaume d'où l'on a une très belle vue sur la vallée de la Doller et même les Alpes par temps clair.                                                  Accessible uniquement à pied ce site reste très préservé et plusieurs sentiers de randonnée permettent d'y arriver.                                                                                                                                                                                              La balade en sens inverse est tout aussi difficile, nos pieds sont quelque peu malmenés, mais le souvenir de cette escapade, des beaux paysages et la bonne ambiance nous font oublier le reste.                                                                  Merci à Pierrot et Paulette pour cette belle journée.



 

Mercredi 27 juillet

 

Circuit du Sundgau : Balschwiller – Gildwiller

Notre randonnée, au départ de Balschwiller, nous mène à Gildwiller.                                                             

 

En traversant le bois, une clairière nous offre une belle vue sur le ruisseau Soultzbach, qui prend sa source à Mortzwiller et finit sa course dans la Largue à Eglingen.                                                                                                       

Nous longeons les villages de Falkwiller et Hecken, puis empruntons un petit tronçon du GR531 nous menant à Gildwiller, petit village de 289 habitants, qui appartenait à la Seigneurie de Thann sous l’Ancien Empire.

 

Nous empruntons le chemin de croix menant à l’église de « Gildwiller les Monts »                                                          (Chemin de Croix (1934) de facture moderne (Jugendstill). Les encadrements en pierres reconstitués proviennent d’un atelier de Ribeauvillé et les tableaux émaillés sont la création d’une entreprise de Soufflenheim).                   

Avant 1832 le chœur de l’église était orienté vers l’ouest . Suite à l’incendie pendant la guerre de 1914, l’église a été reconstruite en 1918 et la nouvelle nef et le chœur ont été inversés.                                                                

 

Sur le chemin du retour nous découvrons la fontaine Saint Morand. En 1105, Le moine St. Morand fut appelé à diriger le prieuré d’Altkirch. Après sa mort en 1115, sa canonisation et de nombreux miracles obtenus auprès de son tombeau à Altkirch, il a été considéré comme le patron du Sundgau.                                                                                    Lors de ses pèlerinages à Gildwiller il allait se désaltérer à cette source. En 1905, on aménage la fontaine avec la statue de St. Morand en fonte tenant dans la main gauche un bâton de pèlerin.                                                                      

Nous rejoignons notre point de départ avec la tête pleine d’informations intéressantes sur St. Morand.      

Toujours la riche histoire de notre Sundgau ……….

 

Merci à nos guides, Suzanne Goetz, Jeannette Vonesch et Pascale Muller pour cette agréable balade.

 

 



Dimanche 17 juillet

 

Levoncourt, petit village frontalier avec la Suisse, est le point de départ de notre randonnée aujourd’hui    
Entouré par les communes de CourtavonOberlarg et Lucelle, Levoncourt est situé  à 471 mètres d'altitude, la Rivière la Largue est le principal cours d'eau

De Levoncourt via le rocher du corbeau - les Ebourbettes – Oberlarg, le groupe brave la chaleur caniculaire.   

Au-dessus de Levoncourt, sur le sentier longeant la frontière franco-suisse, se dresse le Roc au Corbeau (735m d'altitude).                                                                                                                                                  

Ce promontoire calcaire offre une belle vue sur les ruines du château du Morimont et son ancien manoir avec à l'horizon les Vosges.                                                                                                                           

Nous rejoignons la Ferme des Ebourbettes pour notre arrêt de midi. Un grand merci à Mme Richard qui a mis son hangar à notre disposition pour nous abriter du soleil.                                                                                       

Après le repas, descente vers Oberlarg.

La Largue prend sa source à Oberlarg dans le Glaserberg. A quelques mètres se situe l'abri sous roche du Mannlefelsen où sur 8 mètres de stratigraphie est concentrée toute l'histoire préhistorique du Jura Alsacien.            Beau paysage, dans une contrée chargée d’histoire                                                                                                   Merci aux guides, Pierrot et Paulette pour cette belle balade.

 

 



Mercredi 06 juillet

 

Oltingue, départ de notre randonnée aujourd’hui.                                                                                      

La diversité de nos paysages et les nombreux sentiers de notre secteur, permettent des balades fort appréciées.      Nous nous dirigeons vers les hauteurs de Sondersdorf  et rejoignons le gros chêne, puis continuons vers  la Grotte des Nains, dont la légende n’est plus à faire.                                                                                             

L’endroit est bucolique, on a toujours plaisir à y revenir.                                                                                            Nous retournons sur Oltingue au vignoble à la propriété de Norbert pour un déjeuner convivial.

 

 

Merci à nos guides Gaby, Norbert et Josiane pour cette sympathique balade.                                                                        



Mercredi 29 juin

 

A la limite de notre secteur, la rando d’aujourd’hui nous dirige vers les sentiers frontaliers

Départ de Wolschwiller par le Unterabyweg qui nous mène sur les hauteurs du Naegeliberg

et Roti Flüh   

Très belle vue plongeante sur Kleinlützel. Le paysage est magnifique sur les hauteurs, mais il faut redescendre car en contrebas nous attend le Saalhof  puis Kiffis ou nous faisons  la pause déjeuner.

L’après midi retour à Wolschwiller par le sentier St Nicolas, Zimmerleplatz.

 

Très belle rando, merci à Claude et Marie Paule pour cette belle journée. 

 



Mercredi  22 juin

 

 

Randonnée chez nous, au départ de Bendorf qui se situe à l'extrême sud de notre région, dans les premiers contreforts du Jura alsacien. Village tranquille blotti au fond d'une cuvette isolée des communes environnantes par l'arc formé par les chaînes du Rossberg et du Burgerwald qui s'étendent du nord-ouest au nord-est du territoire communal.

Le temps est l’orage mais nous prenons, confiant, les chemins traversant les champs de blé qui  nous mènent à Ligsdorf et Winkel.                                                                                                                                                 

Winkel commune qui se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.                                                   

Le village est connu car l’Ill y prend sa source, elle rejoint le Rhin à quelques kilomètres au nord de Strasbourg.

Après un arrêt à la chapelle Warth  à nouveau ouverte au public après une longue rénovation. L’édifice religieux fut érigé au XIVe  siècle et serait lié à la fin tragique du chevalier de Warth. L’histoire est relatée à l’intérieur de la chapelle.

L’orage menace, il est temps de se remettre en route vers Bendorf. Beau parcours à refaire par une météo plus clémente.

Merci à Marie Claire et Françoise pour cette agréable après -midi.

 



Mercredi, 15 juin 

                                                                                                                                                             

LE REBBERG DE MULHOUSE

Alors que l’air est encore respirable notre groupe étoffé rejoint le centre-ville en tram pour entamer une journée riche en découvertes.

Laissant derrière nous les Maréchaux, la Place de la Réunion et l’Hôtel de Ville, le bâtiment annulaire, et après avoir traversé la Gare, nous voilà au pied de cette colline truffée de riches demeures datant de 1890.

 

Par d’étroits anciens chemins viticoles nous accédons à l’inévitable Tour du Belvédère, au Mémorial des Malgré-Nous puis aux vignes du Klettenberg.

 

 

Après la halte à l’Auberge du Zoo, le Tannenwald offre sa fraîcheur avant une nouvelle immersion en Ville où la chaleur ponctue une belle journée qui restera gravée en chacun des participants.

 

 

Un grand merci, à Yves, pour cette belle journée de découverte à Mulhouse.



Dimanche 12 juin

 

 

Le Club Vosgien du Jura Alsacien retrouve ses amis Suisses et Allemands. Cette journée Tri nationale reconduite chaque année à tour de rôle s’est déroulée sur les hauteurs de Gempen et Muttenz.

Très belle rencontre    



Mercredi 08 juin

 

Escapade dans les Vosges.                                                                                                                                               

Au départ de Rimbach, par le Gr. Neuweiher (lac  d’origine glaciaire issu d'un surcreusement provoqué par un glacier, qui a donné le large cirque où il se trouve.Toutefois, leur configuration actuelle a pour origine l'établissement de barrages)                                                                                                                                       

Le site des Neuweiher est accessible à pied par divers chemins de randonnée entretenus et balisés par le Club vosgien, depuis le village principal de Rimbach,                                                                                       

L’itinéraire permet d'atteindre respectivement les fermes du Gresson moyen et du Gresson bas.                                  Cette randonnée fait découvrir des paysages parmi les plus beaux des Vosges. 

 

Merci aux guides Norbert, Josiane et Gaby pour cette belle virée.                 

       



Mercredi 1er juin

 

Notre randonnée part de Hofstetten vers les hauteurs, une première vue s’offre à nous.

Par des petits sentiers, une 1ère côte nous mène au point culminant.

Nous redescendons vers le Plattenpass. Sur notre passage, des chênes magnifiques, des prés joliment fleuries d'orchidées sauvages. Superbe vue panoramique sur les sommets du Jura.                                                                A Nenzlingen visite du Jardin aux herbes (RICOLA) ses 30 variétés de menthe et la vie des abeilles (Bienenlehrtfard). Le jardin aux plantes Ricola est situé sur l’itinéraire de randonnée le long du « Blauen »,chaîne de collines du Jura.                                                                        

Après le Blauenpass accès aux Gorges (Chälengrabenschlucht) par des escaliers en bois et pierres.                    Cet endroit est magique !

Après toutes ces merveilles nous revenons à notre lieu de départ où nous attendais l'Apéro

Il est entendu qu’après l'effort, le réconfort.                                                                                                            

Merci à Julien et Agnès pour ce magnifique dépaysement.

 

 



Mercredi 20 mai

 

Rando sur les rives du lac de Montsalvans / les gorges de la Jogne. Traversée de la région Sarine et ascension via le chemin mystique qui mène au Château de Gruyère.  Visite de la fromagerie de Gruyère                                   Tel était notre programme aujourd’hui.

 

Au fil de l’eau, le chemin relie le village de Broc au Barrage de Montsalvens.                                                          (Le barrage de Montsalvens est le plus ancien barrage à double voûte (horizontale et verticale) d’Europe, il est construit au début des années 1920 et est haut de 55 mètres. Il ferme les gorges de la Jogne pour former le lac de Montsalvens que l’on peut voir depuis la route menant à Charmey. La retenue d’eau est alimentée par la Jogne, le Javro, le Motélon et le ruisseau de Coppet)

 

 Cette fameuse randonnée serpente dans les Gorges de la Jogne, une rivière anciennement appelée  Jaunia-La Froide. C’est à  Broc, qu’elle se jette dans le Lac de La Gruyère.                                                           

 

Au cœur d’une nature luxuriante, nous découvrons un havre de fraîcheur en parcourant le sentier parfois étroit. Ponts de bois, tunnels, galeries et escaliers à foison !!  Des merveilles architecturales ponctuent le chemin.            Nous terminons notre périple à Gruyères, cité médiévale, perchée sur sa colline verdoyante, qui semble tout droit sortie d’un livre de contes.                                                                                                                                        Une belle journée, mais il faut penser à retourner dans le Sundgau….n’oublions pas de nous arrêter à la fromagerie!!                                                                                                                                                                  Merci à Michel pour cette magnifique journée.     

 



Dimanche 08 mai

Balade dans les Franches montagnes

Départ « Les Genevez » commune située à 1 177 d’altitudes   Sa superficie dont la moitié se constitue de pâturages boisés et de forêts est propice à la randonnée et nous fait découvrir La Rouge-Eau, Sur Montbautier, et Prés de la montagne.  Magnifiques paysages du Jura Suisse, merci aux guides pour la balade.

 



Mercredi 04 mai

 

Sortie à Lucelle

Impossible de ne pas évoquer l’histoire riche du site de Lucelle avant de commencer la balade.                   

Lucelle a vu arriver les premiers moines cisterciens en 1124.  Ces moines accordaient leur préférence aux sites en fond de vallée avec un cours d’eau. Lucelle est rapidement devenue une Abbaye prospère et comptait jusqu’à 60 moines.

Cette présence a duré jusqu’en 1792, date à laquelle les moines ont été chassés par les révolutionnaires.                                    Départ de la marche en direction du Ziegelkopf. Montée rude. Il pleut…  Deuxième arrêt sur les hauts de Lucelle pour évoquer la présence des maîtres verriers en 1500 et l’activité de forge sur le site de Lucelle après la révolution.

Nouveau départ en direction de Pleujouse et retour par le mont Lucelle. Retour dans la bonne humeur.                                    Merci à Jean Luc pour cette belle balade dans le Jura Suisse voisin.

 



Mercredi 20 avril

 

Rando dans le Jura Alsacien, cette région très attractive dont on ne peut se lasser.               

Nous prenons le départ à Winkel, village avant tout connu pour abriter la source de l’Ill, colonne vertébrale de l’Alsace, qui, après un périple de 217 km, se jette dans le Rhin au Nord de Strasbourg.

Le village est adossé au massif du Glaserberg à 575m d’altitude et bénéficie d’un cadre naturel riche et préservé.                                                                                                                                                                                        Nous partons en direction de Ligsdorf pour remonter vers la Birgmatte et le Col du Neuneich situé à 730m d’altitude. Un arrêt s’impose, cet endroit qui présente un magnifique panorama sur le Jura Alsacien est doté d’une aire de pique-nique proposant un petit abri, (récemment rénové).                    

Notre balade continue vers le Glaserberg, point culminant à 811 mètres d'altitude orienté direction est-ouest. Son versant septentrional est constitué par l'anticlinal de Ferrette et du Landskron. Son versant méridional est constitué par l'anticlinal du Blochmont qui se prolonge en Suisse par la chaîne du Blauen.  

Après un arrêt sous l’antenne relais, nous amorçons la descente vers Winkel en passant par le parking de la Charrière, d’où partent également une piste de luge et deux circuits raquettes (si neige !)               

Nous empruntons le sentier des Marocains qui nous ramène à la source de l’Ill, notre point de départ. 

Belle journée, merci à tous les participants.

 

 



Mercredi 13 avril

 

Aujourd’hui au programme, le circuit du Rodenkopf.

Nous entamons ce circuit aux abords de l’Ill à Waldighoffen et rejoignons par la belle montée de la rue du Vignoble, le calvaire, point de vue sur la vallée du Gersbach.

Après la traversée de la forêt du Moehleholz au-dessus de Steinsoultz nous rejoignons le Rodenkopf  (d’où le circuit) et  descendons vers le calvaire au-dessus du Annahof.                                                                 

Plus loin nous traversons la forêt du Banholz et son bunker et descendons sur Oberdorf et ses belles maisons à colombage. Nous retraversons l’Ill et remontons vers la route de Riespach à travers champs, belle vue sur la vallée de l’Ill et les Vosges. En prime une dizaine de cigogne nullement effarouchées par notre présence.               

Nous revoilà sur les hauteurs de Waldighoffen à proximité de la zone des chalets puis nous redescendons vers le Dennach et rejoignons notre point de départ.                                                                                   

Une agréable balade par une belle journée printanière. Un grand merci à Patricia.

 



Mercredi 30 mars

C’est sur les hauteurs d’Altkirch, capitale du Sundgau, que démarre notre parcours.                                        Nous partons à travers bois vers Hirsingue, traversons l’Ill puis rejoignons les collines menant à Hirtzbach.  Nous traversons ce charmant village typiquement Sundgauvien avec ses maisons à colombages, fleurons du patrimoine architectural régional.

(Occupé à l’époque préhistorique et romaine, Hirtzbach apparaît sous son nom actuel en 1274.  C’est à l’origine un village double : Hirtzbach-le-Haut, sur la colline au lieu-dit « La Montagne » et Hirtzbach-le-Bas, dans la vallée avec le château qui, cité depuis le début du xve siècle, appartient à la famille de Reinach sous sa forme actuelle depuis le xviiie siècle, famille dont l’intérêt historique est intimement lié à celui de la commune.                                                                                                                                                                         Le ruisseau « Le Hirtzbach » (ou Hirschbach) est renaturé en 1991-92 et est enjambé par douze ponceaux noyés de fleurs en été.)

Encore un petit effort et nous atteignons le versant opposé de l’Ill. C’est par la petite route touristique qui nous revenons à notre point de départ.

Merci à Suzanne et Jeannette pour cette belle et agréable balade



Mercredi 23 mars

 

 Aujourd’hui nous avons rendez-vous à Lucelle, départ de notre randonnée.                                                 

Lucelle, commune modeste en taille, n'en connaît pas moins une histoire riche et très ancienne.

Ce site magnifique niché dans un écrin de verdure entre France et Suisse fait aussi de Lucelle un lieu idéal 

pour randonner de part et d'autre des limites frontalières.                                                                                       

Sur le sentier limitrophe notre balade part en direction de la ferme des Ebourbettes, se trouvant à quelques pas de la limite frontalière. C’est ici qu’eut lieu le 26 avril 1942, la célèbre évasion en Suisse du Général Giraud.                      Sur ces hauteurs se trouve aussi la ligne de partage des eaux. Être physiquement sur cette ligne, c’est avoir sous un pied les sources se dirigeant vers la Méditerranée et sous l’autre celles se jetant dans l’Atlantique.                                Nous poursuivons vers les Verreries et la ferme du Pfaffenloch pour rejoindre la Fust de winkel et passer un moment très convivial.

Après cette pause nous reprenons notre chemin par le Petit Kohlberg, le sentier balisé sur le versant du Dielenrain et rejoignons notre point de départ, Lucelle. Fatigués mais content d'avoir entretenu l'amitié au sein du Club.                            

Merci à : Mme Agnès Lorentz Maire de Winkel pour la mise à disposition de la Fuste ; Denise et René Schmitt de Winkel qui ont assuré l'intendance ; à Yves Folzer pour son exposé historique ; et enfin à Pascale Muller qui nous a gâtée avec 2 fars bretons.                                                    

Merci à nos guides, Gaby, Norbert et Josiane pour cette belle balade en leur compagnie   

  



Mercredi 09 mars

 

Les contreforts du Jura Alsacien, par une magnifique journée printanière.                                                                    Notre balade au départ de Koestlach nous mène sur les hauteurs au pied du Kastelberg.                                                (Le sommet du Kastelberg est réputé en Alsace pour son fort taux vibratoire).                                                              Après une courte pause, nous repartons vers Bendorf, sympathique village, blotti au fond d’une cuvette formé par les chaines du Rossberg et du Burgerwald.   Nous rejoignons le pré de Bendorf situé au lieu-dit "ERNERSBERG"  lieu d'une ancienne carrière ou se trouve les trois grottes du Boomerang, situées sur la même falaise, dont la plus connue est « la grotte du Dr Herrings ».  Une occupation préhistorique humaine a été prouvée grâce à la découverte de silex taillés dans les grottes du « Boomerang ».                                                                                                Après une petite visite du site, il est temps de penser au retour. Nous descendons vers  Vieux-Ferrette  et empruntons la Voie Romaine qui nous ramène à notre point de départ.                                                                         Agréable balade et sympathique participation.                                                                                                             (Histoire de Bendorf)                                                                                                                                                                        Le village est mentionné pour la première fois dans les écrits sous l'appellation « Penndorf » en 1179. Au xiiie siècle, des écrits indiquent l'existence d'une famille de noblesse rurale dont le chef était Pierre de Bendorf. Bendorf appartenait au comté de Ferrette qui est passé aux Habsbourg en 1324. Il passe en 1362 à la noblesse de Ferrette-Liebenstein, inféodé aux seigneurs du château de Liebenstein. Bendorf devint ensuite un fief de l'abbaye de Murbach et de Moutiers-Grandval, dans le Jura Bernois , avant d'être finalement rattaché au royaume de France en 1648.                                                                                                                                 



Dimanche 20 février

 

C’est du Parking de Notre Dame de la Pierre de Mariastein, lieu de pèlerinage, que nous entamons ce magnifique parcours limitrophe.

En longeons le chemin de Croix vers la chapelle St Anna nous descendons puis contournons le Château du Landskron de Leymen. Nous poursuivons en direction du vignoble de Flûh.  Plus loin nous prenons le sentier escarpé traversant les forêts de hêtres et de tilleuls menant sur les hauts rochers. Là nous attendait une superbe vue panoramique vers la Forêt Noire, les Vosges et la banlieue Bâloise.

Arrivé à Hofstetten nous prenons en direction du château de Rotberg. Puis nous revenons à notre lieu de départ où nous attendait un réconfortant vin chaud.         Merci à Julien et Agnès pour cette belle balade fort appréciée.

 

(L’histoire de la reconstruction du château de Rotberg. C’est en 1933 que l’architecte zurichois et président de l’Association "suisse Châteaux forts". Eugen Probst proposa, sur l’exemple de la France et de l’Allemagne, de faire renaître le Rotberg sous la forme d’un «château de la jeunesse». Il prévoyait pour cela de faire appel à des jeunes sans emploi à qui il offrirait une expérience professionnelle concrète. C’est ainsi que près de 30 jeunes commencèrent les travaux en janvier 1934. Le 27 novembre 1935, les travaux étaient terminés et le château de la jeunesse pouvait ouvrir ses portes.)

 

Vue saison estivale



MULHOUSE  02 février                                                                                                                                                                                            Les richesses de la nature en Ville.   

                                                                                                                                                                    

 

C’est par une température idéale et en passant entre les gouttes que les marcheurs découvrent la nature  en Ville.                                  Les berges de l’Ill dévoilent leurs charmes et leurs richesses, d’autant qu’avec JEAN, notre guide hors pair, la multitude des oiseaux observés sont instantanément identifiés. Quant au castor, les preuves de sa présence active s’accumulent.                                           

Le long de la rivière qui se divise en deux bras avant son entrée en ville, se succèdent aux regards des randonneurs  le Pont Chinois, la Passerelle des Cigognes, les bâtiments de l’ancienne SACM, le Cokrouri , enfin bien plus loin le Pont A. Erbland.        

Les premiers aménagements du plan MULHOUSE DIAGONALES enrichissent également une agréable et surprenante sortie hivernale à MULHOUSE.                                                                                                                                                                          

 

Un grand merci à Yves qui nous fait découvrir, petit à petit, les côtés ludiques et insoupçonnés de Mulhouse                    

Merci également au guide JEAN.

 



Dimanche 23 janvier

 

 

Pour la première sortie de l’année, « le circuit du patrimoine » à Koestlach. La sortie a eu un franc succès, les participants nombreux, impatient de retrouver la nature et les amis.                                                                                                                        Le sommet du Kastelberg ("montagne du château") est occupé par un retranchement préhistorique daté de 1500 à 1200 ans avant Jésus-Christ. Le site a vraisemblablement également servi de camp retranché aux Romains.                                              De nombreuses trouvailles archéologiques dans le village de Koestlach, situé au pied du Kastelberg, attestent de la présence romaine dans la région.                                                                                                                                                                 Nous pouvions aussi profiter pleinement de la vue sur la plaine d'Alsace et nous ressourcer grâce aux forces telluriques qui émanent du sommet au travers de six arbres.  Merci à Pierrot et Paulette pour cette belle mise en jambes.

 



SEPTEMBRE 2021         SEJOUR EN TOURAINE

 

Pour les participants du Club Vosgien du Jura Alsacien, ce séjour en Touraine est la découverte d’une très belle région. Le groupe retrouve avec plaisir, Christophe, guide fort sympathique, toujours égal à lui-même, qui accompagnera le groupe tout au long du séjour

 

Dimanche 26 septembre

Au programme une Randonnée autour de la cité royale d’Amboise au départ du Village Vacances. Et une petite virée au marché d’Amboise                                                                                                                                        

 

Depuis son promontoire, le château royal d’Amboise offre une vue panoramique qui embrasse la Loire et veille sur ces eaux depuis la nuit des temps. Devenu résidence royale à l’aube de la Renaissance, le château fut le premier à introduire le goût italien en Val de Loire par les grâces de Charles VIII. Un ouvrage poursuivit par François Ier en compagnie du génie toscan Léonard de Vinci, inhumé dans la chapelle du château. Haut lieu de l’histoire de France, le château royal d’Amboise compte parmi les fleurons des châteaux de la Loire.

 

Visite du Clos Lucé à Amboise

Le château du Clos Lucé fut la dernière demeure de Léonard de Vinci. En 1516, le génie italien de la Renaissance accepte l’invitation de François 1er et s’installe en France, apportant de Rome ses carnets et 3 de ses œuvres majeures (la Joconde, la sainte Anne et le Saint Jean Baptiste), conservées désormais au musée du Louvre.                                                  

De ses ateliers restitués à la chambre en passant par la cuisine, on entre dans l’intimité du génie, dont on découvre les ingénieuses maquettes. Toiles et machines géantes, bornes sonores, un parcours ludique dans le vaste parc complète la découverte de cet artiste visionnaire et de ses fabuleuses inventions


Lundi 27 septembre 

                                                                                                                                                                       

Dans la matinée, randonnée pédestre autour du château de Villandry.

Dans l’après-midi , visite des jardins de Villandry

Villandry est un château Renaissance situé au cœur de quatre niveaux de jardins étagés. C’est le dernier des grands châteaux Renaissance bâti sur les bords de la Loire. Remarquable par   répartis sur quatre niveaux, qui allient esthétisme, diversité et harmonie.

 

Le potager décoratif mêle fleurs et légumes, régularité du plan en damier et foisonnement des plantes. Au fil des saisons, les cultures se succèdent proposant un tableau végétal en trois dimensions, toujours renouvelé.


Mardi 28 septembre 

 

Matin, randonnée à Montlouis-sur-Loire le long du fleuve « royal » à la découverte d’un patrimoine riche et varié.

 

La ville de Montlouis-sur-Loire idéalement située sur les bords de Loire, entre Tours et Amboise, vous réserve plein de surprises. Cette randonnée vous fera profiter d’une large palette de paysages : ligérien au bord du fleuve royal, naturel au  milieu des vignes de l’AOC Montlouis-sur-Loire, curieux aves ses troglodytes et patrimonial aux abords du Château de la Bourdaisière.

 

Après-midi, visite du château de Chenonceau, fleuron de la Renaissance.

 

Le Château de Chenonceau aussi appelé le château des Dames fait partie des plus célèbres Châteaux de la Loire. Classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 2017 et chevauchant le Cher, il était autrefois un château-fort. Il fut aménagé par chacune des femmes qui l’occupèrent. Car c’est en effet ses éminentes propriétaires qui font aujourd’hui sa renommée. Les plus connues sont Diane de Poitiers et Catherine de Médicis


Mercredi 29 septembre

 

Matin, randonnée en ligne au départ du village de Souzay-Champigny

 

Souzay-Champigny – Village ligérien ou le troglodytisme de coteau se découvre à travers de véritables rues souterraines reliant des gouffres d’effondrement et jolis manoirs accrochés à la falaise. Sur le plateau calcaire les vignes destinées à la production du Saumur-Champigny et le Clos du Père Cristal confortent la renommée de ce haut-lieu du vignoble Saumurois. 


Visite de Montsoreau et Candes-Saint-Martin classés parmi les « plus beaux villages de France »

 

Montsoreau et Candes-Saint-Martin sont deux villages qui ne constituent qu'une seule agglomération. Ils se jouent des frontières régionales car la Loire et le coteau les unissent.
Ce circuit permet de découvrir l'échelonnement des maisons blanches le long du fleuve et la confluence avec la Vienne. Découverte des troglodytiques du coteau, du clos d’Entre les Murs d’Antoine Cristal, du vignoble


Jeudi 30 septembre 

 

Matin, visite guidée de la champignonnière des Roches à Bourré et visite de carrière de Tuffeau ainsi que de la ville souterraine

 

La Cave des Roches est la seule cave au monde à cultiver intégralement les différents champignons à 50 mètres sous terre. L’exploitation s’étend sur 120 kilomètres de galeries réparties sur 7 étages. Les cultures à l’ancienne dans leur atmosphère naturelle à 12°C permet d’obtenir un champignon incomparable de saveurs, garanti en vitamines. 


Après-midi, randonnée autour des villages de bourré et Montrichard avec visite du centre historique  avec ses maisons du XVème siècle.

 

 

Montrichard est une petite ville située à 40 kilomètres à l'est de Tours, 30km au sud de Blois et moins de 20km d'Amboise. Elle est traversée par une rivière, le Cher et compte actuellement près de 4000 habitants.
Montrichard faisait initialement partie de la 
Touraine, à la la Révolution Française, la ville et ses environs ont été rattachés au département du Loir et Cher.
La ville conserve plusieurs monuments intéressants, en particulier le 
Château avec son donjon et ses enceintes médiévales, ainsi que l' Eglise de Nanteuil. Le centre de la ville a une allure médiévale avec ses maisons anciennes. L'Hôtel d'Effiat est un bel édifice des XVIème et XVIIème siècles.

Un grand merci à Michel pour l'organisation de ce magnifique séjour