2019


Mercredi 03 juillet

 

Chälengrabenschlucht, Suisse

 

Le parking au sud de Hofstetten, situé en bordure de la forêt, est le point de départ de la randonnée.                                                    Une montée riche en impressions à travers la gorge du Chälengraben. Le canyon est traversé par un petit ruisseau qui procure une fraicheur agréable. L’itinéraire suit l’étroit chemin parallèle au ruisseau qui s’assèche naturellement sur ce segment en été et en automne.  A gauche et à droite se dressent bientôt des rochers, et le chemin passe par endroits par des passerelles en bois et des escaliers. Au milieu de l’étroite gorge se trouve une caverne, devant laquelle est située une aire de pique-nique. Le chemin aménagé dans la gorge met les visiteurs en contact direct avec les mousses qui se développent sur les rochers.                                Les fougères sont très abondantes ici en raison de l’humidité ambiante élevée. Il y poussent entre autres des lunaires et diverses fougères, telles que le capillaire vert ou les dryoptères. Des clausilies vivent dans les rochers calcaires.                                                    Le sentier conduit à l’alpage « Hofstetter-Matte »  qui attire de nombreux visiteurs, de là une vue spectaculaire vers le nord.  



JUIN 2019    Séjour dans le Quercy-Périgord


Mardi 18 juin

Le premier jour de notre séjour à Turenne, notre fort sympathique guide Christophe nous fait découvrir le village de Curemonte.                                                                                                                                                                                                       Inscrit parmi les « plus beaux villages de France ». Curemonte  se situe dans le département de la Corrèze à  l'extrémité sud de la Corrèze, non loin du Lot. Curemonte s'étire sur une ligne de crête en surplomb des vallées de la Sourdoire et du Maumont. Outre les tours rondes ou carrées de ses trois châteaux son église romane du XIIème, le village a conservé quelques maisons nobles et une halle datant du début du XIXe S. abritant un fût de croix du XVIe S.                                          En raison de sa position sur la crête d'une colline, Curemonte a de belles vues sur les vallées du Limousin. Le point de vue que vous avez de Curemonte en vous promenant vers le village de la zone de stationnement est l'un des points forts de notre visite!         Mais n’oublions pas la dégustation du vin de pissenlit.                                                             

L’après-midi « Randonnée à Aubazine », le long du canal dit "Canal des Moines ". Au cœur d'un paysage de collines boisées dominant à faible distance la vallée, Aubazine est un haut lieu de la vie monastique en Corrèze et conserve des bâtiments et vestiges d'une grande qualité.                                                                                                                                                        Maisons et commerces y sont regroupés autour d'une place ombragée, auprès de l'ancienne abbaye cistercienne du XIIe S. à laquelle le bourg doit son existence.                                                                                                                                                                          Le canal, dit Canal des Moines, est un ouvrage exceptionnel et une conception unique en Europe.                            La situation géographique du monastère, dans un site dépourvu d'eau, nécessitait la construction d'un canal pour irriguer le vivier, les jardins et actionner trois moulins.                                                                                                                                        Epousant les contours du versant rocheux et escarpé de la vallée du Coyroux, ce canal, qui s'étend sur 1500 mètres, constituait un véritable défi et témoigne encore, aujourd’hui,  du savoir-faire et de l’audace des moines pour contourner les obstacles naturels et enjamber les précipices.                                                                                                                                    Très belle balade ombragée tout au long du canal jusqu’à sa source. Les contemplatifs ( comme les appelle notre guide Christophe) rebroussent chemin et profitent de la pénombre du sentier, tandis que les plus courageux monte à travers la forêt et continuent leur ascension jusqu'au calvaire                                                                                                                    Depuis ce promontoire, vous pouvez admirer la vue sur la vallée sur presque 360 degrés.                                                            Belle journée et beaux paysages. 

CUREMONTE


AUBAZINE



Mercredi 19 juin                                                                                                                                                                         

 

En matinée, visite du centre historique de Sarlat-la-Canéda, ville médiévale plus communément appelée Sarlat, et la capitale du Périgord noir. Elle est située dans la région de la Nouvelle-Aquitaine, et plus précisément dans le joli département de la Dordogne, aux confins des Causses du Quercy. Elle est l'une des plus belles villes de France, avec pas moins de 66 monuments classés : Couvent de l'Ordre de Notre-Dame, Ancienne église Sainte-Marie, Hôtel de ville …         

 

Elle a abrité de célèbres personnages, comme l'écrivain Étienne de La Boétie (1530-1563), Maurice Rouel (1910-1987) et Pierre Janot (1925-1994), hommes politiques, Jean Nouvel, architecte, Éric Alégret, joueur français de rugby à XV... Tous sont nés à Sarlat.                                                                                                                                                                                          Ce fut jour de marché et l’occasion de s’approvisionner en produits de la région, foies gras et autres délicatesses.

 


L’après midi balade en gabarre

Situé au pied d'une falaise, en bordure de la rivière Dordogne, le magnifique village de La Roque-Gageac propose à ses visiteurs de partir à la découverte de ses ruelles, de son fort troglodytique, de sa végétation tropicale et de sa petite église dominant la vallée.                                                                                        

Pour découvrir le village de la rivière, le meilleur moyen est d'embarquer à bord des fameuses gabarres. Ces bateaux traditionnels à fond plat, utilisés autrefois pour transporter les marchandises le long de la Dordogne. La majorité des gabarres naviguant sur cette partie de la rivière, ne faisaient que la descendre car elles étaient démontées à l'arrivée pour être vendues en tant que bois de chauffage.                                                               

Au fil de l’eau, au départ du port de La Roque-Gageac, classé « Plus Beau Village de France », et jusqu’au château de Castelnaud, nous profitons avec délectation de l’environnement fluvial, de la richesse de sa faune et de sa flore, nous admirons la magnificence des châteaux et percevons les secrets de ces villages à la pierre blonde accrochés aux falaises calcaires.



Jeudi 20 juin

 

Randonnée à Turenne et son Château

Turenne, classé parmi les Plus Beaux Villages de France et situé au sud de Brive, porte le nom d’une puissante vicomté ayant régné sur le Limousin, le Périgord et le Quercy durant dix siècles.

Installé sur un promontoire, le village de Turenne et sa région bénéficièrent de privilèges capitaux. Suite au remariage d’Aliénor d’Aquitaine avec le futur roi d’Angleterre, une guerre franco-anglaise déchira la région durant trois siècles. Saint Louis, pour garder un pied français dans cette partie « anglaise », décida de donner au vicomte de Turenne des droits régaliens qui firent de la vicomté un Etat dans l’Etat. Turenne fut aussi un refuge pour les protestants durant les guerres de religion.

Turenne conserve de nombreuses traces de son histoire. En empruntant les ruelles étroites et abruptes de Turenne, le visiteur voit encore flotter les drapeaux de cette célèbre vicomté. Les maisons nobles aux toits de lauzes ou d’ardoises et coiffées de tours en poivrière, s’étalent de la partie ancienne du XIIIème siècle jusqu’à la partie plus moderne qui date du XVIIIème.                                                                                                                                                                                                      Turenne est également au centre de plusieurs circuits de randonnées, sur le GR 46, ainsi que sur le GRP 480 qui suit les Plus Beaux Villages.

L’après-midi nous partons à la découverte du diamant noir du Périgord : randonnée à travers les truffières du Causse du Quercy.                                                                                                                                                                                                    Mystérieuse, exigeante et capricieuse, la truffe se traque, s’étale sur les marchés et régale les palais                                        Pour se développer, il lui faut un arbre truffier (chêne, noisetier), un terrain calcaire et un climat à tendance méditerranéenne.                                                                                                                                                                                            Elle se cache dans les sols pauvres et calcaires du Causse, pousse quand ça lui chante… Elle aime la compagnie du chêne vert, du chêne pubescent. Mais le noisetier ou le châtaignier, pourquoi pas ?                                                                          L’homme, têtu et gourmand, la traque avec un chien ou un cochon élevé à cet effet. Encore plus têtu, il fait même pousser des truffières, (plantation de chênes), en espérant qu’elle va venir…ça lui prend au moins 15 ans !                                                La journée fut longue, riche en histoire et paysages plein les yeux.



Vendredi 21 juin

 

Randonnée, le matin, au départ de Turenne  vers Collonges-la-Rouge avec en prime une bonne averse en fin de matinée.                                                                                                                                                                                                            Le temps s’est amélioré et la visite  de Collonges-la-Rouge, n’est aucunement compromise.                                                        Haut lieu touristique en Corrèze, niché entre noyers et châtaigniers, c’est un lieu propice à la découverte du patrimoine bâti et à la randonnée.
Vous remarquerez la beauté de l’architecture se mêler à la couleur rouge des pierres, si originale.

Construit sur la faille géologique de Meyssac, Collonges-la-Rouge doit son nom à son grès rouge qui le rend si atypique. Le mystère de cette couleur réside dans sa teneur en oxyde de fer (un peu plus de 2%). 

Ce village labellisé « Plus Beaux Villages de France », doit son label à son ancien maire Charles Ceyrac (1965-1996) qui a créé l’association en 1982, pour valoriser les petits villages ruraux et sauvegarder le patrimoine.



Samedi 22 juin
Randonnée dans le canyon de l’Alzou
Le canyon creusé par l'Alzou dans le causse de Gramat est un monument à lui seul. Impressionnantes, les strates calcaires tranchées à la verticale encadrent le lit étroit, encombré de blocs moussus et percé de fissures où l'eau s'infiltre sans bruit. Le moulin de Saut construit au XVIe siècle est ruiné depuis un incendie en 1925. C'est avec la Grande guerre que l'activité du moulin a cessé.


 

Pique-nique au moulin de cougnaguet                                                                                                                                       

Ce moulin classé Monument Historique est certainement le plus connu du Quercy, du fait de son ouverture au public de longue date, mais aussi et surtout grâce à son cadre paysagé magnifique et son très beau bâti fortifié.                                  Son histoire intimement liée aux moines cisterciens de l’abbaye des Alix, a commencé au XIIIème siècle.                                  Il ne compte pas moins de quatre paires de meules qui permettaient de produire 3 T/jour de farine.                                  Grâce à Hubert et Raymonde, vous allez visiter un superbe moulin à eau encore en fonctionnement…                                          

Situé au calme au bord de l’Ouysse et au pied des falaises, vous voyagerez dans le monde des moines-meuniers du 14e siècle.                                                                                                                                                                                                        Hubert vous guident au son de l’accent chantant du Quercy et vous font vivre une visite inoubliable :                                      L'histoire du moulin fortifié : que des belles pierres…                                                                                                                            Le fonctionnement du moulin à eau (meules en pierre) : technique et mécanique héritées.                                                        Une démonstration de production de farine : mettez la main dans le sac !                                                                                      Vous prendrez votre temps, Hubert vous accueille aussi dans la maison quercynoise adossée au Moulin, il vous fait déguster quelques spécialités locales dont lui-seul a le secret.

 


 

 Après  toutes ces découvertes et paysages insoupçonnés nous voilà partit pour Rocamadour, ultime visite de la semaine.                                                                                                                                                             

Un site vertigineux   Haut lieu de la chrétienté depuis le Moyen-Age, classé Grand Site de Midi Pyrénées, Rocamadour est un défi à l'équilibre : Incontournable!  

 

Rocamadour est situé en Vallée de la Dordogne : La cité sacrée est agrippée à la falaise dans une superposition de maisons et de chapelles. Du château qui couronne cette audacieuse construction se dessine un à-pic de quelques 150 mètres au fond duquel serpente le ruisseau de l’Alzou.                                                                                                  Sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, la basilique Saint-Sauveur et la crypte Saint-Amadour, classées au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, s’offrent aux visiteurs une fois gravies les 216 marches de l’escalier des pèlerins. La chapelle miraculeuse, l’une des 7 autres chapelles bâties au creux du rocher, abrite son joyau, la Vierge Noire vénérée depuis plus d’un millénaire.                                                                                                                Tout autour de Rocamadour, s’étend le Parc Naturel Régional des Causses du Quercy, un environnement naturel exceptionnel où se marient causse rocailleux et vallées verdoyantes, gorges, sources et résurgences vert émeraude, bois de petits chênes et dolmens, ou encore vieux moulins et petits ponts. A quelques pas de là, la Vallée de la Dordogne.                                                                                                                                                                              Rocamadour, un village sans aucun doute béni des dieux

 


Documentation internet


 

 

 

Comme toutes les bonnes choses ont une fin                                                      nous revoilà en route via le Jura Alsacien                                                          non sans un arrêt à Paray-le Monial

Merci à Michel pour cette agréable semaine et merci à notre charmant guide Christophe, pour sa patience et son humour, il nous a donné quelques belles leçons d’histoire sur cette magnifique région.


Mercredi 05 juin

 

Au départ de Wittersdorf, sous un soleil brûlant, notre balade nous mène sur une colline boisée qui sépare les vallées de l’Ill et du Tahlbach.

Nous marchons en direction de Walheim, découvrons des prairies naturelles et une belle vue de l’Eglise d’Altkirch.

C'est plus loin, au détour d’un sentier, que surgissent soudain les vestiges des fours à chaux d’Emlingen, ces ruines surprenantes, envahies par la végétation nous plonge dans le passé.

Ces fours à chaux ont été construit par louis Biechlin au XIXème siècle. La production a été arrêtée 1953.   

                      

Notre chemin croise le circuit du Chemin de Mémoire. Wittersdorf et Emlingen, ces deux villages alsaciens du Sundgau, ont vu s’affronter les armées allemandes et françaises. Pour commémorer cet épisode sanglant de la Première Guerre mondiale, l’association Culture & Solidarité aidée par le Club Vosgien a crée trois chemins de mémoire.Trois sentiers balisés relatent les combats d'août 1914 qui se sont déroulée dans cette région. Sur les parcours, des panneaux témoignent de ce passé sanglant et des combats pour conquérir l'Alsace.

 

 

 



Dimanche 2 juin

 

Rencontre Tri nationale. Cette année Ce fut à notre tour d’inviter nos amis randonneurs du Schwarzwaldverein et Wanderwege Beider Basel.                                                                                                                                                                        

Nous avons reçu nos homologues Allemand et Suisse à Ferrette sur le site du Don Bosco.  La journée ensoleillée très apprécier des randonneurs, à qui furent proposé deux parcours l’un sur les hauteurs de Ligsdorf et Sondersdorf et le second à la tour du Rossberg. Le cadre idyllique de Ferrette qui se prête à de magnifiques balades à émerveillé nos amis.                                                      Nous nous retrouvons autour d’une table pour déguster une bonne paella. Mais la journée n’est pas finie, après ce moment convivial la visite du Château est encore au programme. Cette visite fut commentée par notre Président  qui connait l’histoire de Ferrette et de son château sur le bout des doigts.  Rendez-vous est pris pour l’an prochain chez nos amis Suisses.

 

 



Mercredi 29 mai

 

Le circuit de Notre Dame des Moissons, ce circuit circulaire sans difficultés sur le secteur d’Altkirch nous change de nos sentiers du Jura Alsacien.                                                                                                                                                                                                                                         

Nous partons de Hagenbach, le parcours est agréable, une belle vue vers la trouée de Belfort et les Vosges, en prime nous apercevons au loin 7 clochers. Plus en contrebas devant l’étang, furent découvert les traces de l’ancien village de Haltingen détruit entre 1421 et 1472.  Nous quittons la lisière du bois et quelques mètres plus loin en pleine forêt se trouve N.D des Moissons, un arrêt s’impose.                                              C’est par prairies et forêt que nous rejoignons Ballersdorf d’où nous avons une vue panoramique vers le Dockenberg et le Rebberg.                  La balade se termine, nous voila de retour à Hagenbach sous une bonne averse.

 



Jeudi 23 mai

 

Aujourd’hui, la traditionnelle sortie des Séniors, cette rencontre  avec nos ainés que nous retrouvons toujours avec plaisir.                             Nous étions un bon groupe à effectuer une sympathique balade autour du village d’Oberlarg avant de rejoindre   les quelques membres qui nous attendait au restaurant. Un bon moment, tous autour d'une bonne table dans la convivialité.

 



Mercredi 15 Mai 2019

 

Une fois n’est pas coutume nous abandonnons nos habituels sentiers pour mener notre 3ème incursion dans Mulhouse.                     Sous la direction experte de notre guide historien M. J-R Zimmermann, la visite démarre par le berceau le plus ancien de Mulhouse (chapelle St Jean, Tour Nessel et Tour du Diable).                                                                                                                             Avec la rue des Franciscains nous abordons  la spécificité du patrimoine de la Ville que constituent les belles demeures du 18ème siècle des fabricants de tissus imprimés.                                                                                                                                                             Après avoir traversé le Werkhof (ancienne caserne des pompiers totalement rebâti) nous arrivons au cœur de la Vieille Ville sur la Place de la Réunion à l’ombre du majestueux Temple St Etienne.                                                                                                                         Le temps passe, le Passage vitré du Théâtre, le Nouveau Quartier autour de la Place de la République avec son bâtiment annulaire, enfin le parvis de la Gare où le Tram nous ramène à notre lieu de rendez-vous, sont de nouveaux lieux de découverte.

       

Mulhouse, qui assurément ne manque pas de charme, s’est un peu plus dévoilée aux yeux des nombreux participants ravis.

 

 



Mercredi 24 avril 2019

 

 

Liebsdorf et son château du Liebenstein nous accueillent nombreux, encore épargnés par l’orage menaçant. Nous nous attardons non loin du château sur «  la Pierre de l’Amour » dont la légende associe une belle histoire d’amour à l’origine de la carpe frite, avant de nous diriger promptement vers le Plan d’Eau de Courtavon.                                                                                                                Sous les premières gouttes nous parvenons à l’étang Ruetsch ou l’ami René et son accordéon transforment les lieux en une joyeuse halte au bord de l’eau.                                                                                                                                                                                              Pluie et chute de température deviennent nos accélérateurs de pas, et nous rejoignons le cimetière ou repose le Père Stamm en ordre quelque peu dispersé.                                                                                                                                                                                                 Merci à Yves pour cette belle et sympathique balade à refaire absolument par une journée ensoleillée.

 



Mercredi 10  avril

C’est à Mariastein, dans le Canton de Soleure que nous marchons  aujourd’hui.                                                                                            Le ciel bas et gris ne décourage nullement les participants. Nous entamons cette balade sur un sentier, abrupt et rocailleux, rendu glissant par la pluie fine. Le paysage est accidenté, nous allons par creux et bosses dans une nature charmante. Les cerisiers en fleurs égayent le paysage, le printemps naissant laisse apparaître une flore variée mettant une note de couleur dans la grisaille.        Nous marchons vers Hofstetten, la colline des 7 tilleuls, le Château de Rotberg (Auberge de jeunesse) avec une vue fantomatique sur le château du Landskron.                                                                                                                                                                                     Par un sentier à travers bois, aux abords des prairies naturelles protégées, nous revenons à notre point de départ. Belle balade malgré le temps maussade.

 

 



Dimanche 31 mars

 

Lucelle, havre de verdure et de paix, trait d'union du Sundgau et du Jura suisse. Le point de départ de nombreuses randonnées

pédestres, dont la nôtre aujourd’hui, permettant de découvrir la faune et la flore, mais n’oublions pas    le sentier didactique aménagé autour du lac.                                                                                                                    

Nous partons vers le Jura Suisse, à l’assaut de la côte de mai.            

Au cours de cette balade nous découvrons « La Fille de Mai »   un magnifique monolithe qui se dresse dans la  Côte de Mai, sur un flanc raide et boisé, au nord du haut plateau de Bourrignon. Une grande roche d’une forme étrange qui rappelle une immense femme en pierre s’élevant au-dessus de la cime  des hêtres.                                                                                                                                                                  La légende raconte comment, dans un passé lointain et païen, une jeune fille hautaine se transforma ainsi en pilier  de pierre. Ce chef-d'œuvre de la nature, objet d'adoration divine (du moins du temps jadis), possède une longue histoire qui débute à l'ère secondaire, au jurassique supérieur, voici un peu plus de 150 millions d'années.                                                                                                    

Belle après -midi dans une nature magnifique. Merci Jean-Luc.

 



Mercredi 27 mars

 

Nous partons de Walheim à la découverte de paysages insoupçonnés.                                                                                                                Après avoir franchi un petit tunnel sous la voie du chemin de fer, nous voila déjà en pleine nature et devant nous une colline verdoyante que nous grimpons d’un pas alerte. Un court instant, le sentiment de se trouver au milieu de nulle part nous envahi, mais arrivé au sommet, la récompense, une magnifique vue panoramique.                                                                                                Derrière nous la vallée de l’Ill et à nos pieds la vallée de la Largue. Un paysage de carte postale, des villages à perte de vue avec les Vosges en toile de fond.                                                                                                                                                                                          Belle balade, c’est plein les yeux que nous revenons à notre point de départ, ou nos guides, Marie Rose et Suzanne nous offre tisane et douceurs. Merci.

 



Mercredi 20 février

 

Soleil et ciel bleu pour cet après midi de balade autour de Hagenthal.                                                                                             

Nous partons en direction du golf et rejoignons le lieu mythique des Trois Vierges. Ce sanctuaire dédié aux trois vierges et

devenu un pèlerinage populaire.( Ce pèlerinage se trouve peut-être à l'emplacement d'un lieu de culte du village disparu de "Munchendorf")                                                         

La tradition ne connaît pas le nom de ces trois saintes, qu'on a tenté d'identifier récemment avec les saintes Einbeth, Wilbeth et Worbeth les compagnes de Sainte-Aurélie vénérées à Strasbourg et en Suisse. D’après  la légende, les trois compagnes se seraient réfugiées dans ce bois et auraient été assassinées par les Huns.                                                                                                                          Notre continuons notre balade en longeant le chemin de croix en direction de Wentzwiller. Mais avant de rejoindre Hagenthal, nous faisons un petit crochet par le stade, ou notre guide  nous réconforte avec boissons et pâtisseries. Merci Yolande  pour ce moment de convivialité  qui fut très apprécié.                                               

                                                  



Dimanche 10 février

 Le temps est exécrable, une tempête s’annonce  et  c’est après mûre réflexion, que  la marche Oltingue-Rodersdorf a été modifié.                      Les randonneurs optent pour une petite marche autour de Oltingue tout en bravant le vent et la pluie.

 



Mercredi 16 janvier

 

La sortie en raquettes aux Breuleux, enfin un enneigement suffisant permettant de réaliser cette belle sortie. Soleil et ciel bleu, un paysage  merveilleux,  tout était réuni pour passer une journée agréable à la satisfaction des participants.   



Dimanche 13 janvier

 

Malgré le temps maussade pour cette première sortie de l’année, ils sont présents les quelques courageux pour entamer cette nouvelle saison sur les sentiers. Un petit parcours aisé au départ de Luppach en direction de Ferrette puis retour vers Durmenach et Luppach par la forêt des Mélèzes. Une petite mise en jambe pour démarrer le calendrier bien achalandé de 2019.